A propos


Anaïs Callens conjugue art et réalité

Autoportrait

Autoportrait

Espierres-Helchin suscite-t-elle la créativité ? Nous nous sommes posés la question et sommes partis à la recherche d’œuvres d’art et d’artistes dans la commune. Anaïs Callens n’est peut-être pas très connue à Espierres-Helchin; pourtant, elle aide la commune à se façonner une image. Le nouveau logo de la salle SpieHel, par exemple, c’est elle qui l’a imaginé.

« Je suis née le 14 octobre 1982 à Mouscron », commence Anaïs. Il y a six ans, j’ai déménagé à Espierres-Helchin, pour y trouver la quiétude. »

Les artistes
« Mon père est imprimeur, et croyez-le ou pas, de ce fait, j’ai grandi entourée d’artistes. Bon nombre d’entre eux venaient le voir pour faire imprimer des livres sur leurs œuvres. Ca m’a toujours fasciné. J’ai donc fait des études à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai. Et j’ai en poche un diplôme de master en Arts numériques. Je donne d’ailleurs cours de Multimédia et des Techniques et Technologies, Reproduction à l’Académie. »

Le gagne-pain
« Après mes études, j’ai travaillé pendant cinq ans dans un bureau de communication à Mouscron. Là, j’ai eu la chance de suivre de nombreuses formation en photographie. D’abord à Mons, puis à Paris, dont notamment quelques formations dans les « workshops » du photographe de L’Oréal. Ainsi j’ai pu développer mes compétences, outre mon travail comme graphiste, et devenir responsable de la photographie. L’arrivée de ma première fille a mis un terme à ce projet. Ensuite, j’ai travaillé pendant 5 belles années comme webdesigner chez Damart. Parallèlement j’ai créé mon propre bureau de communication : « Comm’CA ». Je compte notamment parmi mes clients : le Musée Paul Delvaux, Spytank, Haquenne, K in Kortrijk, @terras, l’entreprise Deldaele, la commune d’Espierres-Helchin, Damart, Villa Scaldis,… Je propose un large éventail de services : de la photographie au site web, en passant par la mise en page et l’impression. Tous les travaux d’impression sont évidemment envoyés à mon papa. Je suis certaine de la qualité, de la livraison en dépit de courts délais et des prix défiant toute concurrence. Grâce à lui, j’ai pu développer un large réseau dans le monde du graphisme, et je peux proposer une importante gamme de supports d’impression tels que le papier, les livres, les panneaux PVC ou Dibond et même les panneaux en tissu tendu.

Et l’art aussi
« J’ai l’art dans le sang, et ça ne s’oublie pas. Ainsi, en 2012, j’ai exposé des photos avec mon frère, à Mouscron. Lui, sur la Corrida, et moi, sur la lettre M. Ma partie a ensuite été exposée à la maison communale d’Espierres-Helchin et se trouve actuellement au Château de Bossuit, Avelgem. Après la naissance de ma deuxième fille, j’ai un peu levé le pied au niveau des expositions de photographies. Je n’ai d’ailleurs pas encore de nouveaux projets en vue pour cette année. Pourtant, j’ai encore pas mal de matériel en réserve. Et, lors de mes longues promenades, je trouve toujours l’inspiration par-delà les champs et le long de l’Escaut. »